Conformément à l’article L211-1 du code des assurances, les motos (comme tous les véhicules terrestres à moteur) doivent être obligatoirement assurées. Qu’il s’agisse d’une moto puissante ou d’un petit cyclomoteur, le propriétaire doit au minimum souscrire une assurance responsabilité civile. Cela s’applique même si votre moto n’est plus fonctionnelle, si elle n’est pas enregistrée ou ne quitte jamais le garage ; même lorsqu’il est simplement stationné, votre véhicule à deux roues peut provoquer une réclamation ou être endommagé. Pour cette raison, il est obligatoire de s’assurer également de la moto que vous ne conduisez pas.

La responsabilité civile de la moto, également connue sous le nom d’assurance de tiers pour les motocyclettes, c’est l’assurance légale minimale obligatoire. Il couvre tous les dommages matériels et physiques que votre véhicule pourrait causer aux piétons, aux autres véhicules, aux passagers, etc. À une exception près : les dommages à la propriété du véhicule et les blessures possibles ne sont pas couverts par la responsabilité civile.

Le fait de ne pas souscrire une assurance moto, même involontaire, est fortement sanctionné. Voici les risques que courent ceux qui n’assurent pas un véhicule à deux roues motorisé: amende de 3.750€ ; annulation ou la suspension de votre permis moto avec interdiction de le repasser pendant 3 ans ; interdiction de conduire certains véhicules, y compris des voitures, scooters 50cc ou voitures sans-permis ; confiscation de votre deux-roues ; travaux d’intérêt général.

L’assurance moto est très variée, couvrant une large gamme de véhicules à deux roues ; par exemple, l’assurance pour les motos de collection sera certainement différente de celle pour les motos de motocross ou les cyclomoteurs, ayant des usages et des besoins différents. Les scooters à deux roues, très demandés par les jeunes, ont des primes plus élevées, car la population présente des risques d’accident plus élevés dans les statistiques d’accidents. Dans d’autres cas, certains véhicules à deux roues nécessitent même une assurance ad hoc, comme les quads ou les scooters électriques.

Plusieurs informations vous seront demandées pour la souscription d’une assurance motard :

  • immatriculation de votre deux-roues s’il est déjà en circulation
  • valeur, marque et modèle (Si ce n’est pas le cas)
  • kilométrage actuel
  • kilométrage annuel estimé
  • situation personnelle et professionnelle